Vous êtes intérimaire ? Ne vous faites pas avoir par une agence intérim.

03-10-19

Nous vous montrons que faire étape par étape et nous vous informons sur vos droits. Car en tant qu’intérim, vous valez autant qu’un employé fixe !

 

  1. Vous n’êtes pas lié à 1 agence

    Vous pouvez vous inscrire auprès de différentes agences intérim. L’agence ne peut rien vous facturer pour l’inscription. Chaque agence vous fera signer d’abord une déclaration d’intention. Ce document indique que vous, en tant qu’intérimaire, avez l’intention de travailler pour eux. Vous ne devez donc pas vous lier uniquement à une agence. Cette inscription implique que l’agence veut chercher un job qui vous correspond auprès d’une entreprise. Mais l’agence ne peut pas vous obliger d’accepter une mission. Attention : si vous refusez une mission, votre droit au chômage peut être en danger. Informez-vous auprès de la FGTB.
     
  2. Vous avez une offre de travail ? N’oubliez pas de signer votre contrat !

    Depuis le 1er octobre 2016, vous devez signer un contrat de travail avant de commencer. C’est important car un contrat signé est une garantie de sécurité. Dans votre contrat, vous retrouvez la durée de votre mission, votre salaire… Vous savez donc à quoi vous attendre. Votre contrat ne pourra donc pas être adapté ou annulé si vous tombez malade, par exemple.
     
  3. La période d’essai

    Les trois premiers jours de travail de votre nouveau contrat sont considérés comme la période d’essai. Lors de cette période, les deux partis peuvent rompre le contrat sans préavis et sans indemnités de licenciement. On ne peut avoir qu’une seule période d’essai pour le même poste, sans prendre en compte le nombre de contrats que vous recevez. Si l’agence intérim répète la période d’essai auprès de la même entreprise, passez auprès de la FGTB car ce n’est pas correct !

Bonne chance ! Surtout, prenez contact avec nous si vous avez des questions ou passez auprès d’un bureau de la FGTB près de chez vous.


retour au sommaire
© FGTB Interim